Le Capital des Mots.

Le Capital des Mots.

Revue littéraire animée par Eric Dubois. Dépôt légal BNF. ISSN 2268-3321. © Le Capital des Mots. 2007-2020. Illustration : Gilles Bizien. Tous droits réservés.


Top articles

  • LE CAPITAL DES MOTS - LAETITIA GAND

    12 août 2017 ( #poèmes )

    Rêver, un peu,juste ce qu'il fautet s'endormir au rêve satisfait. Effacer le réel... N'être plus que l'ombre de soi-mêmeou du moins ce qui devrait être. Et si l'éveil brise les possibles,grimper au sommet pour voirau-delà. *** Que cesse cette fenêtre...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CATHERINE SMITS

    10 août 2017 ( #poèmes )

    J’ai plié mes souvenirs Froissé le temps d’avant Ma demeure déménage Dans ton intime vivant Mon corps nu dans tes veines Je parcours tes distances Je colle à tes parois L’affolement de ma langue Nos chairs deviennent marines Le monde soudain plus grand...

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARIE-JOSÉ PASCAL

    05 octobre 2017 ( #poèmes )

    ÉCRITURE Je me suis noyée dans un fleuve d'écriture, Noircissant le papier de caractères obscurs, Fébrile et amoureuse au passage des phrases, Guettant le prochain mot ou la prochaine escale, Pour enfin amarrer ma barque débridée, Des mots jetés ensemble...

  • LE CAPITAL DES MOTS - JACQUES VIALLEBESSET

    31 juillet 2017 ( #poèmes )

    Le pays sans visage Comme un enfant perdu je cherche un pays Aux senteurs de terre ambre et de foin froissé Où se laisser porter par les murmures de l’eau Sous ses paupières se cachent des noisettes Dans ses halliers les clairières sont des corolles Le...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

    31 juillet 2017 ( #poèmes )

    Jour de plage Un chien jappe dans l’air bleu. La plage semble morte sous le poids d’un soleil de plomb et les plumes d’ailes des mouettes en suspens, tourbillonnent comme une pluie de soie. Les abeilles butinent le sable blond et moi je piétine le silence...

  • LE CAPITAL DES MOTS - RAPHAËL ROUXEVILLE

    28 juillet 2017 ( #poèmes )

    - Coco Mango - L'odeur âcre de la route cette nuitOn dirait une moisson d'eau et de feuilles Tu as des piqûres de moustiques sur les chevillesJe les regarde sous la table Parce que la campagne immobile s'enfonce dans l'horizon Et que j'ai dormi dans la...

  • LE CAPITAL DES MOTS - LAURENT ROBERT

    24 septembre 2017 ( #poèmes )

    Sambre À Charleroi le Cabaret Vert n’existe plus ni la morve D’Arthur Rimbaud verte relique Le Rimbe n’a laissé céans Lacets ni suaire ni vers Sauf la fille aux tétons énormes Aux yeux vifs servant jambon tiède Parfumé d’une gousse d’ail Le soleil pas...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CLAUDE MISEUR

    26 juillet 2017 ( #poèmes )

    P ose ton regard sur ce trop de silence plus vieux que nous d’avant le jour avant l’exil où tout sera peine Douleur essentielle inespérée le lien se tord et précise la cassure Nommer ce silence la tragédie n’est plus *** R elever les appâts sur le banc...

  • LE CAPITAL DES MOTS - AGNÈS COGNÉE

    23 juillet 2017 ( #poèmes )

    À Jü Douleur de l’abricot Last Train sur ma langue corrompue de confidences murmures des portes chuchotis des villes glissement des fringues sur le tapis synthétique mon scalp blond tremble entre les lèvres d’un mojito noyé baies de cassis reine des prés...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ODILE LOIRET-CAILLE

    23 juillet 2017 ( #poésie )

    SWEDISH SONG Á Fred Combien de bras de mer dans la ville irriguent celle qui partit pour Muskö du vent plein les verres sur le pont lavé par les eaux mouettes exaltées au-dessus des vestales de pierre et rôdant dans les forêts embuées les elks les yeux...

  • LE CAPITAL DES MOTS - JESÚS CÁRDENAS

    22 juillet 2017 ( #poèmes )

    PRESENTIMIENTO Hoy presiento que vienes con la lluvia, como envuelta en las nubes, en cada ráfaga de aire. En el sardinel, el paso de los años, deteriorando su estructura. Todo el decorado parece quieto: el húmedo azul, la verticalidad de los pinos, el...

  • LE CAPITAL DES MOTS - CORALIE MENNELLA

    04 septembre 2017 ( #poèmes )

    25 septembre 2016 Pas le temps. Pas de temps pour prendre le temps. Clope, métro, livre, bouffe, clope, métro, travail, clope, clope, métro, dormir. Mal. Mal dormir. Avancer. Se retourner. Croire qu'on est suivi. Bruit de sirènes. Peur d'une attaque....

  • LE CAPITAL DES MOTS - MIGUEL ANGEL REAL

    10 juillet 2017 ( #poésie )

    LE BAIN je te livre mes paroles abruptes dévore et enroule-toi Aimé Césaire Tu parcours ma peau sur des éponges langoureuses Tu enduis mes épaules de lichen et mon dos comme un bambou fragile Me brûle. Tu râpes un brin de racine Accrochée à mes cheveux...

  • LE CAPITAL DES MOTS - GABRIEL ZIMMERMANN

    08 juillet 2017 ( #poèmes )

    Lithographies I Il entrevoit les nuances de la pierre. Zones plus ou moins poreuses, trous faits par la pluie, lignes blanches qui la traversent et annoncent sa brisure. Il comprend les lacunes de son ancien regard. Ce que ses coups d’œil n’avaient pas...

  • LE CAPITAL DES MOTS - MARTINE ROUHART

    07 juillet 2017 ( #poèmes )

    Souvenirs de l'île d'Oléron, l'île aux roses, aux oiseaux et aux vastes plages Le charme de la lenteur Le charme de la lenteury succomber parfoisy croire sans remords Deux belles endormiesm'accueillent adossées au murles roses trémières pourpres Derrière...

  • LE CAPITAL DES MOTS - THIBAULD MENKE

    04 juillet 2017 ( #poésie )

    ODE AU TIERS-ETAT ET A LA MORT OU LE PELERIN EXTENUE Toi qui habites là, dans cet amas de pierres Qui ne t'appartient pas, que tu payes si cher Toi qui ne dors la nuit, pour craindre le matin Et travaille le jour pour te nourrir de pain Toi, à qui l'on...

  • LE CAPITAL DES MOTS - FABRICE DEL DINGO

    30 juin 2017 ( #articles - articles critiques )

    Totalement dépassés . Gérald Sibleyras. Editions de Fallois. Totalement dépassés est une succession de petites tranches de vie saisies sur le vif que Gérald Sibleyras, auteur dramatique à succès, nous livre en précisant qu’il s’agit de témoignages. Témoignages...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ALIX LERMAN ENRIQUEZ

    29 juin 2017 ( #poèmes )

    Météore Je creuse le bitume écartelé de nuit, encore violet des frasques de la veille, rayé de noir, lorsque sonne minuit et que les hiboux sortent des arbres en pagaille noueux comme la nuit d’ébène, comme des corbeaux freux froissés de soir, lorsque...

  • LE CAPITAL DES MOTS - JENNIFER LAVALLÉ

    28 août 2017 ( #poésie )

    Le mur à pêches Dans ton jardin, La balançoire grince Les abeilles sont mortes Après deux saisons de travail intense Les butineuses ont disparu Et toi, tu manges leur miel Polluée par ton humanité Une rivière a emporté tes larmes jusqu’à la mer L’élément...

  • LE CAPITAL DES MOTS - DOMINIQUE BERGOUGNOUX

    29 juin 2017 ( #poèmes )

    Savourer la chair crémeuse des magnolias lisser leurs veinules tendres se baigner dans ces coupelles moelleuses Caresser la constellation rose des fleurs de cerisier et se sentir japonaise hanami sous la pluie douce de leurs pétales innombrables Glisser...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KACEM ISSAD

    24 juin 2017 ( #poésie )

    Que la vérité jaillisse Le mensonge et l’indifférence, plus que les chaînes Me laissent des marques On enterre mon nom dans la nuit obscure Loin des yeux témoins On creuse plus profond qu’un abîme sans fond Pour que le soleil ne ravive pas ma mémoire...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KHALID EL MORABETHI

    08 mai 2016 ( #poèmes )

    Point D’INTEROXCLAMATION Un singe enrhumé touche le fond de la chose et devient lucide, Il touche la chose mais ça sent le vide, C’est vide, C’est un sens déformé par l’usure, par son miroir, par ses rides, C’est vide, C’est fatiguant, C’est répétitif,...

  • LE CAPITAL DES MOTS - SAFIA MOGHLADJ

    06 mai 2016 ( #poèmes )

    Tu regardes l’oiseau d’Apollon Tu l’entends chanter avant de trépasser. Ce chant de mort, du cygne chanteur Te glace les tympans Tu contemples le blanc satiné qui parcourt le corps de l’oiseau Tu ressens l'envie de cracher ton cœur Sur un plancher recouvert...

  • LE CAPITAL DES MOTS - ROBERTO CHARLES

    02 mai 2016 ( #poèmes )

    VOIX PERDUES AUX CHAMPS ELYSEES 1 Je connais ces mots qui n’ont pas besoin de phrases pour pleurer leurs amertumes ils portent leurs douleurs dans chaque syllabe chaque chanson est un te deum une ville qu’on étrangle un peuple qu’on tue une nature qui...

  • LE CAPITAL DES MOTS - KACEM ISSAD

    01 mai 2016 ( #poèmes )

    L’éclat du mensonge Ô belle colombe Présage de liberté Pleure ma solitude Pleure ma captivité Je tente de m’élever jusqu’à toi Mais des mains me retiennent Elles me refusent la lumière, Celle de la délivrance. Je ne peux me détacher Je ne peux les abandonner...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents